Tribus de l’Omo et rites ancestraux

Code: GBDFVD
  • mursi
  • dassenetch
  • waka

Tribus de l’Omo et rites ancestraux

Cet itinéraire, une exclusivité Monpays Tours, vous permettra d’appréhender les deux facettes de l’immuable Sud tribal. Cette immersion profite de la route nouvellement ouverte qui relie les deux versants de l’originelle et fascinante vallée de l’Omo

Les points forts

Une immersion dans l’inexploré pays Surma

La rencontre avec les derniers peuples premiers dans la vallée de l’Omo

Un tête-à- tête avec la farouche ethnie Mursi

Une plongée au cœur de l’organisation Konso

Une croisière sur le lac Chamo au milieu des hippopotames et des crocodiles

1

Jour 1: Découverte d’Addis-Abeba, capitale céleste

Addis-Abeba fut fondée à la fin du 19ème siècle, lorsque Taitu, épouse du roi Ménélik, aperçut depuis son palais au sommet de la colline d’Entoto une verte vallée fertile et prometteuse. Addis Abeba signifie « Nouvelle Fleur » dans la langue officielle de l’Éthiopie, l’amharique.

Nous vous accueillons en personne quelle que soit votre heure d’atterrissage. Après le transfert à votre hôtel pour déposer vos bagages, nous débuterons si vous le souhaitez une brève visite d’Addis-Abeba : le Musée National où se trouve Lucy l’ancêtre de l’humanité, le Musée ethnographique dans l’ancien palais du Négus Hailé Sélassié aujourd’hui situé au cœur de l’université, puis la conduite jusqu’au point de vue de la colline d’Entoto qui surplombe Addis, et où se trouve dans ce qui était autrefois son palais le musée du roi Ménélik

Pension complète
Nuit au Mazeki Hotel
http://www.mazekiboutiquehotel.com/

2

Jour 2: En route vers le Far West

Addis-Abeba/ Jimma 353 km Vol domestique 1h

Afin de vous épargner une journée de voiture, nous avons privilégié la voie aérienne. Jimma est la capitale de la région Kaffa, une région peu fréquentée par les touristes, l’ouest du pays malgré sa réputation Très longtemps, elle constitua un sultanat musulman semi-indépendant, et ne fut rattachée à  l’Éthiopie, qu’après bien des affrontements et péripéties, en 1900, sous le règne de Ménélik. Son autonomie et sa farouche soif de la garder s’explique, outre la production de son café légendaire, par la fertilité de ses sols, ses réserves considérables de bois et sa position stratégique. Vous visiterez le palais d’Aba Jifar, le roi d’une dynastie oromo musulmane qui régna au XVIIIe siècle et s’opposa aux visées expansionnistes de ses voisins. Dans le musée de Jimma, on peut voir d’ailleurs le trône du dernier souverain, taillé en une seule pièce de bois. Fidèle à sa tradition marchande, les rues centrales de la ville sont réputées pour l’artisanat qui s’y vend: bijoux, objets en bois, vannerie… Le marché de la ville se tient tous les jeudis. Un petit détail de taille, on ne parle pas l’amharique mais l’oromo, la langue de l’ethnie majoritaire du pays

Pension complète
Nuit au Jimma Central Hotel

3

Jour 3: Immersion dans la jungle du café

Jimma/ Bonga  107 km Route 2h

Vous n’êtes pas sans ne pas savoir que c’est dans cette région que le café a été découvert. D’ailleurs, vous pourrez trouver encore dans les forêts de cette province, les fèves d’arabica sous leur forme sauvage. Le café reste le premier produit d’exportation du pays. La jolie ville de Bonga se trouve au cœur de la réserve forestière du même nom qui couvre environ 500 kilomètres carrés et fait partie des dernières forêts subtropicales en Éthiopie. C’est de là que vous pourrez partir en excursion à la découverte de la biosphère avoisinante. Les forêts tropicales humides de l’ouest abritent également la production de nombreux autres produits forestiers durables, dont la cardamome forestière, le poivre des forêts et le miel. La ville a eu la bonne idée d’ouvrir un musée du café qui vous éclairera sur l’histoire de cette exploitation. Vous dormirez cette nuit en plein milieu d‘une plantation dans une guest-House locale construite en matériaux traditionnels

Pension complète
Nuit au KDA,  Kafa Development Association Guesthouse
http://www.kafa-biosphere.com/accommodation/

4

Jour 4: Aux frontières du pays

Bonga/Mizan Teferi  118 km Route 2h

Vous pousserez encore plus loin dans l’Ouest, jusqu’au chef-lieu de Mizan Teferi, une jolie petite ville en altitude cernée de collines verdoyantes  De nombreux animaux évoluent aux alentours. Bien que fréquenté par de nombreuses ethnies et malgré son caractère bucolique, ce bourg blotti dans l’épaisseur des forêts cache un drame. Autrefois, ici vivait en nombre les Bench, cultivateurs et  collecteurs de miel, qui ont vu leur culture presque anéantie.

La plus grande plantation de café du pays se trouve à Bebeka où vous prendrez vos quartiers pour deux nuits. C’est dans ce cadre idyllique que des milliers de journaliers s’activent pour récolter l’or vert qui finira dans nos tasses. Les travailleurs agricoles vivent dans de petits villages au milieu de la plantation. Le cadre est extrêmement protégé et serein et ce sera un véritable enchantement de résider ici parmi une population respectueuse de son  environnement. Cette exploitation, outre son activité intense, se trouve être un véritable paradis pour ornithologues.

Pension complète
Nuit à la Bebeka Guest house

5

Jour 5: Repos par le thé

Nous savons que cette information provoquera la surprise chez beaucoup d’entre vous : l’Ethiopie est aussi un producteur de thé. Il est vrai que les éthiopiens se sont convertis à cette culture assez tard vers la fin des années 1920, le théier ayant été introduit par un britannique « off course ». La plantation de Wushwush que vous allez découvrir aujourd’hui a, quant à elle, été fondée en 1973 et est entretenue par des cultivateurs locaux dont vous pourrez observer le mode de vie. Certains prétendent que du fait de l’altitude et du climat, propices, sa qualité rivaliserait sans problème avec celle de ses modèles indiens. Ce sera à vous de juger. Cette halte un peu atypique sera l’occasion aussi de se reposer après votre long voyage mais aussi avant l’aventure qui vous attend.

Pension complète
Nuit à la Bebeka Guest house

6

Jour 6: À la rencontre d’un peuple premier : les Surma

Pour vous parler des Surma, je retranscris les mots de Christian Bader diplomate, photographe et auteur : «  La terre de confins qui s’étend entre la basse vallée de l’Omo et la frontière soudanaise, dans le sud-ouest de l’Ethiopie, reste l’une des régions les moins connues du globe.

Les nombreux peuples qui y vivent comme aux premiers matins du monde, subsistant d’élevage et d’agriculture sur brûlis, et qui s’y affrontent parfois aux cours de sanglantes razzias, font de cette contrée un prodigieux musée ethnographique, aujourd’hui menacé. » In Les guerriers nus

Nous vous proposons la visite de l’une des tribus les moins visitées du pays : les Surma. Cette appellation regroupe les tribus Suri, Kibbish, et beaucoup d’autres. Ici, il n’y a ni  école, ni hôpital, Bien que soumis à l’autorité de l’Etat en principe, les Surma jouissent d’une autonomie politique de fait. Ils ne payent aucun impôt, et s’auto-administrent sans aucune interférence extérieure. En vérité, le territoire Surma n’a jamais été vraiment conquis.

Pension complète
Bivouac au campement de Kibbish

7

Jour 7Petite marche dans la campagne des Surma

En haut, perdu dans le ciel bleu sombre, se tient Tumu, le dieu suprême, celui dont dépendent les pluies qui, soudain, emplissent le lit asséché des rivières et qui insuffle une vitalité nouvelle aux champs et aux bêtes assoiffées. Tumu est si loin, si mystérieux : ni chants, ni invocations, ni prières ne lui sont adressés. On ne peut le connaître après la mort, qui est la fin de toutes choses. Pas plus l’islam que le christianisme n’a de prise sur la vision pragmatique qu’ont de l’existence les Surma. Les ancêtres eux-mêmes restent indifférents au sort des hommes, aussi, si ces derniers se souviennent de leurs entreprises glorieuses, ils ne les vénèrent pas puisqu’ils savent qu’ils doivent se débrouiller seuls chaque jour de leur vie. Indifférents à toute religion, sans pouvoir politique organisé, ils vivent en autarcie, isolés dans leurs montagnes sauvages couvertes de forêts et de savanes.

Nous continuons la découverte de cette région fascinante, avec l’appui d’une équipe adaptée, et d’un guide local. Ce sera l’occasion, si vous le souhaitez, de nombreux clichés qui sortent réellement du lot.

Pension complète
Bivouac au campement de Kibbish

8

Jour 8: Coupes de cheveux magnifiques chez les Hamer

Kibish/Jinka 110km  Route 3h 30

Si la situation actuelle le permet, nous passons dans l’autre partie de la vallée de l’Omo par la rivière. Turmi, petit village à la croisée de nombreuses tribus, est l’un des bastions des Hamer. Pasteurs semi-nomades ils vivent dans une des régions les plus arides de la savane. Ils logent dans des huttes ogivales de branchages savamment enchevêtrés pour résister aux forts vents de sable. Ils se déplacent en groupe avec leurs troupeaux de bovins observant le même itinéraire depuis la nuit des temps. Leurs masques de peinture comptent parmi les plus élaborés Peut-être aurez-vous la chance d’assister à l’Ukuli, le fameux rite initiatique avec son fameux ‘saut de vaches qui marque chez les jeunes hommes le passage à l’âge adulte ?

Le marché de Dimeka, fréquenté en grande partie par les Hamer, se tient le mardi et le samedi. 

Pension complète
Nuit au Buska lodge

9

Jour 9: La scarification, un mode de vie

Vous rentrerez aujourd’hui de plain-pied dans le pays Dassanetch. Si les Dassanetch ont aujourd’hui tendance à se sédentariser, le bétail et son usage illustrent néanmoins les valeurs morales de la communauté basées sur un ancien pastoralisme. Ils tirent profit des terres limoneuses fertilisées par les inondations du delta pour cultiver le sorgho.

Vous croiserez aussi dans la région, les Karo, parents des plus nombreux Hamer mais leur communauté rassemble à peine 1.500 individus. Comme eux, la scarification (cicatrices sur le corps) joue un rôle important dans les coutumes et vous remarquerez aussi  les coupes de cheveux féminines très singulières, particulièrement saisissantes et porteuses de signification.

Pension complète
Nuit au Buska lodge

10

Day 10: Les fameux Mursis ouvrent les portes de leur village

Jinka/ Turmi 120km  Route 2h 30

Vous pénétrerez dans le parc national du Mago. Les Mursi, peuple d’éleveurs vivant en symbiose avec l’environnement qui les entoure, sont, de loin, les plus connus de la région. Cette réputation est due en grande partie au plateau labial  porté par les femmes en signe de beauté. Cet ornement, témoignage de loyauté envers leur mari assurerait la fertilité. Ethnie qui apporte beaucoup de soin à son esthétique corporelle très codifiée, elle se distingue aussi par son inextinguible ardeur guerrière. Le saginé, duel en combat de bâtons, pratiqué par les hommes pour prouver leur valeur aux jeunes femmes qu’ils convoitent en est un parfait exemple.

Les Ari, cultivateurs émérites, les plus nombreux de la région, disposent du plus vaste territoire dans le Mago. Ethnie aux mœurs plus pacifiques, elle se distingue notamment par ses belles peintures murales qui ornent leurs habitations.

Vous dormirez à Jinka, le chef-lieu de la vallée de l’Omo, qui se trouve au bord de la rivière Néri légèrement en surplomb.  Contrairement aux plaines et aux villages alentours, elle offre de la fraicheur. Le musée de la ville particulièrement intéressant et instructif constituera un excellent approfondissement pour la suite de votre exploration de cette région fascinante.

Pension complète
Nuit à  l’Eco omo lodge

11

Jour 11: Chez les Konso

Jinka / Konso 152 km Route 2h

Vous avez remarqué les cultures en terrasse à flanc de collines et les villages fortifiés ; vous venez d’entrer en pays Konso. Divisée en neuf clans ayant chacun leur totem, cette ethnie observe une structure complexe et très hiérarchisée. Un roi à leur tête, les Konsos sont dirigés par un conseil des Anciens. Mais une de leurs originalités les plus remarquables tient dans les rites funéraires avec lesquels ils honorent les chefs – les poqallas – défunts ou les guerriers de grande valeur. Le corps du défunt est embaumé, comme dans l’Egypte antique, avant d’être enterré assis, avec des dépôts d’offrandes. Vous ne pourrez manquer les tombes de ces illustres ancêtres qui veillent sur la communauté car elles sont surmontées d’un waka, statue funéraire en bois, souvent d’une grande pureté stylistique.

Pension complète
Nuit au Kanta lodge

12

Jour 12: Découverte des toits incroyables des Dorze

Konso/Arba Minch  90 km Route 2h

Près d’Arba Minch où vous aurez la chance de dormir cette nuit, il se trouve une communauté singulière que vous n’aviez pas encore vue. Les Dorze, ces anciens guerriers, reconvertis dans l’agriculture et le tissage, se révèlent aussi de merveilleux et ingénieux architectes comme vous allez pouvoir le constater. Leur maison ogivale peut atteindre 10 m de haut. La charpente de bambou, tapissée de feuilles de faux bananier, forme un dôme allongé nanti d’une protubérance constituant le porche d’entrée d’une haute salle sombre. Le foyer est creusé dans le sol et quelques partitions de bambou, noircies par la fumée, délimitent les espaces intérieurs. De nombreux ustensiles et calebasses sont accrochés aux parois ; les meules pour écraser le kotcho se partagent le sol avec de petits tabourets à trois pieds.

Pension complète
Nuit au  Paradise lodge
https://www.paradiselodgeethiopia.com/

13

Day 13: Arba Minch, porte de sortie du Sud

Arba Minch / Addis-Abeba 450km Vol domestique 1h

C’est par Arba Minch, que vous quitterez le sud et  la magnifique vallée de l’Omo. Cette superbe cité est située au bord du lac Chamo situé sur la Vallée du Rift.  Une courte croisière est prévue, au cours de laquelle vous verrez sans doute vos derniers crocodiles et hippopotames du séjour mais aussi de nombreuses espèces d’oiseaux. Laissez-vous imprégner par ce paysage grandiose

Ce circuit hors du commun s’achève par un vol intérieur pour la capitale Addis-Abeba où nous avons réservé tout de même quelques surprises. Dans la capitale nous mettons à votre disposition une chambre de courtoisie afin de vous rafraîchir de vous reposer et de réorganiser vos bagages. Nous pouvons prévoir  pour vous une session d’achat de souvenirs. Un dîner d’adieu coloré avec votre guide francophone et un membre du bureau de Monpays Tours représentera un magnifique adieu à la Corne de l’Afrique, où nous espérons vous revoir très bientôt.

Chambre de courtoisie au Mazeki hôtel
http://www.mazekiboutiquehotel.com/
Diner d’adieu


NB – En raison de son caractère aventureux, nous nous réservons le droit d’appliquer des modifications de dernière minute à ce circuit si les conditions de sécurité locales ne sont pas idéales. De plus, le nombre maximal de véhicules admis est de 3.

LE PRIX dès 4 personnes Supplément Single Prix des vols intérieurs
avec ET/pax en EUR*
Prix des vols intérieurs
hors ET/pax en EUR*
2064€ 202€ 109*€ 214*€

* Ces prix sont à titre indicatif, ils ne sont pas contractuels car ils sont fonction de la
politique tarifaire d’Ethiopian Airlines.

LE PRIX COMPREND LE PRIX NE COMPREND PAS
Véhicule privé adapté à la taille du groupe, essence incluse et frais associés inclus (assurance, parking…) Les vols internationaux, et les taxes d’aéroport afférentes
Les transferts de/à l’aéroport tels que mentionnés dans le programme Les vols intérieurs – que nous pouvons réserver sur vous moyennant le supplément clairement mentionné ci-dessus
Chauffeur(s) professionnel(s)
anglophone(s) totalement défrayé(s) (hébergement + repas + salaire)
* Les droits de filmer et photographier – notamment les photos d’individus chez les ethnies
de la vallée de l’Omo
Les services d’un guide francophone professionnel défrayé (hébergement + repas + salaire) durant la totalité du voyage, et ses vols domestiques Les boissons alcoolisées et dépenses personnelles – achat de souvenirs…
L’hébergement en chambre double ou Twin dans les hébergements mentionnés au programme (ou équivalent),
sous réserve de disponibilité
L’assistance rapatriement/assuranceConsultez notre partenaire CHAPKA ASSURANCES
Les repas en pension complète (1 plat principal + 1 entrée ou 1 dessert + 1 boisson non alcoolisée) Les frais de visas – à demander systématiquement en ligne sur le site officiel suivant – https://www.evisa.gov.et/
Les entrées aux sites et coûts associés (guide local anglophone obligatoire, scout, etc) Les « petits » pourboires : service au restaurant, bagagistes, guides locaux…

VOS HÔTELS (ou similaires) :  : Central Hôtel (Jima) – Buska Lodge (Turmi) – Eco Omo lodge (Jinka ) – Haile resort Hôtel (Arbaminch) – Kanta Lodge (Konso) – Day-Use (AA)

Prix:1,700.00

Remplissez le formulaire ci-dessous pour nous dire ce que vous cherchez

Abonnez-vous à la Newsletter
Soyez le premier à obtenir notre Newsletter sur culture éthiopienne
Nous respectons votre vie privée.