Brondel Jérôme

septembre 9, 2020
Brondel Jérôme
mon voyage sous Covid

On pourra penser que voyager par les temps qui courent est une épreuve de force et de ténacité téméraire. On pourra s'en remettre aux courants contraires d'informations contradictoires pour s'imaginer dériver dans l'enfer rimbaldien. Et l'on pourra se dire qu'il vaut mieux finalement attendre que tout cela se passe si cela se passe un jour et se résigner à contempler les contrées rêvées sur l'écran du téléviseur.
J'ai pu me dire cela. Et pourtant je suis parti en Ethiopie et j'en suis revenu. Heureux, complet. S'il me fallut certes me plier aux rigueurs sanitaires en vigueur lors de mon arrivée à l'aéroport d'Addis Ababa cela fut au fond plus rassurant que contraignant et mes premiers pas dans cette grande ville vivante me montrèrent à quel point sa population respecte et comprend les nécessités sanitaires actuelles. Je ne raconterai pas là mon voyage, ce serait trop long. Je me contenterai d'exprimer ma gratitude envers l'équipe de Monpays Tours pour son professionnalisme et sa créativité, pour sa connaissance et sa poésie (eh oui Rimbaud encore!) et pour l'amour de ce pays fascinant qu'elle sait transmettre à ceux qui le veulent bien, aidé en cela je fus il est vrai par le fait qu'en tant que touriste esseulé j'eus pour moi seul la primeur de deux guides enthousiastes et volontaires. Alors à vous tous je dis...amesseguenalo!

mon voyage sous Covid
On pourra penser que voyager par les temps qui courent est une épreuve de force et de ténacité téméraire. On pourra s'en remettre aux courants contraires d'informations contradictoires pour s'imaginer dériver dans l'enfer rimbaldien. Et l'on pourra se dire qu'il vaut mieux finalement attendre que tout cela se passe si cela se passe un jour et se résigner à contempler les contrées rêvées sur l'écran du téléviseur. J'ai pu me dire cela. Et pourtant je suis parti en Ethiopie et j'en suis revenu. Heureux, complet. S'il me fallut certes me plier aux rigueurs sanitaires en vigueur lors de mon arrivée à l'aéroport d'Addis Ababa cela fut au fond plus rassurant que contraignant et mes premiers pas dans cette grande ville vivante me montrèrent à quel point sa population respecte et comprend les nécessités sanitaires actuelles. Je ne raconterai pas là mon voyage, ce serait trop long. Je me contenterai d'exprimer ma gratitude envers l'équipe de Monpays Tours pour son professionnalisme et sa créativité, pour sa connaissance et sa poésie (eh oui Rimbaud encore!) et pour l'amour de ce pays fascinant qu'elle sait transmettre à ceux qui le veulent bien, aidé en cela je fus il est vrai par le fait qu'en tant que touriste esseulé j'eus pour moi seul la primeur de deux guides enthousiastes et volontaires. Alors à vous tous je dis...amesseguenalo!
Abonnez-vous à la Newsletter
Soyez le premier à obtenir notre Newsletter sur culture éthiopienne
Nous respectons votre vie privée.