Que boit-on en Ethiopie ?

La consommation de la bière est très répandue : les marques les plus populaires sont Bati, Méta, Castel et Saint-Georges, Bédelé à l’ouest et Harar à l’est, sans oublier Dashen, très mousseuse et délicieuse en pression. Dans les régions musulmanes, le Harar Sofi, une sorte de bière sans alcool aux arômes de miel, est une boisson appréciée.

Parmi les alcools traditionnels, le plus consommé est la tela, une bière de céréales germées et de feuilles d’un arbuste appelé gesho. Le tout, réduit en poudre, est mis à fermenter trois jours dans de l’eau.

Le tedj est un mélange de feuilles de gesho et de miel mis à fermenter et qui donne une boisson de couleur jaune orangé au degré d’alcool d’environ 15 %. La qualité du tedj dépend en grande partie de l’utilisation exclusive de miel, souvent remplacé à la ville par du sucre, afin d’accélérer le processus de fermentation.

Spris (mélange en amharique): parmi les jus de fruits frais courants, celui-ci est une particularité locale. C’est un mélange de jus de papaye, de mangue, d’ananas et… d’avocat se présentant sous un aspect stratifié multicolore. Une combinaison excellente et extrêmement nourrissante !

« Spris » désigne aussi un mélange café/thé. Avec le café, le thé, délicieusement parfumé, est l’autre boisson la plus fréquemment consommée. Le mélange des deux est d’ailleurs un très bon stimulant. Enfin, le macchiato, héritage de l’occupation italienne, a également de nombreux adeptes.

Le café qui revêt une importance fondamentale est devenu avec le temps l’une des principales sources de revenus du pays. Chaque village possède une Buna Bet (une maison du café) où l’on peut déguster cette boisson lors de la cérémonie du café.

D'autres informations utiles

Confort

Confort en ethiopie

Visa et formalités

visa et formalites

Santé et Vaccins

sante et vaccins